11 septembre et Holocauste selon Ahmadinejad

Publié le par intoxikinfo.over-blog.com

ahmadinejadLe président iranien Mahmoud Ahmadinejad a mis en doute les théories sur les attentats du 11 septembre. Lors d’un discours à Téhéran, il a également nié la réalité de l’Holocauste. Des propos qui tombent mal après la possibilité de discussions évoquées jeudi par Barack Obama.

L’espoir d’une future entente entre les Etats-Unis et l’Iran prend du plomb dans l’aile. Alors que Barack Obama a publiquement envisagé, jeudi, de prochaines discussions avec la République islamique de Mahmoud Ahmadinejad, celui-ci a réitéré ses doutes sur les attentats du 11 septembre 2001, dans un discours à Téhéran. "Que s'est-il passé lors du 11 septembre? Pendant cinq à six jours, et avec l'aide des médias, ils ont préparé l'opinion publique de sorte que chacun considère qu'ils avaient le droit d'attaquer l'Afghanistan et l'Irak", a-t-il déclaré devant les médias iraniens réunis en congrès.

Selon le chef d’Etat, le bilan des attaques sur les Etats-Unis ne correspondrait pas à la réalité. Il a ainsi soutenu qu’aucun "sioniste" n’a été tué dans les deux tours car "la veille, on leur avait dit de ne pas aller au travail." "Ils ont avancé un bilan de 3.000 morts, mais il n’y a eu aucune information révélant leurs noms. Peut-être l’avez-vous vu, mais pas moi", a-t-il poursuivi.

Le bilan officiel fait état de la mort de 2.995 personnes dans les attentats du 11 septembre, en tenant compte des pirates de l’air ainsi que l’ensemble des passagers et membres d’équipage des avions détournés. Une liste des victimes du 11-septembre, originaires de plus de 90 pays, est d’ailleurs disponible sur Internet.

"Le prétendu holocauste"

Le président de la République islamique a également remis en cause l’Holocauste. Selon lui, l’extermination de six millions de juifs par l’Allemagne nazie a été inventée pour justifier la création de l’Etat d’Israël. "Ils ont créé un événement, le prétendu holocauste, qui a plus tard jeté les bases de l’innocence d’un groupe", a-t-il indiqué.

Connu pour ses propos virulents à l’encontre des Etats-Unis et d’Israël, Mahmoud Ahmadinejad conforte sa réputation de provocateur. Evoquant également la question nucléaire, le chef d’Etat a fait preuve de plus de retenue, se disant prêt à des discussions internationales. Il a tout de même réitéré le droit souverain de l’Iran à enrichir de l’uranium. Pas de quoi susciter beaucoup d’enthousiasme dans le monde occidental.

 

Source: JDD

Commenter cet article