Démographie: Les populations indigènes européennes en voie de disparition

Publié le par intoxikinfo.over-blog.com

Lu sur

Fdesouche

 

 

1.5
C’est le taux de fécondité en Suisse (7,8 millions d’habitants), en légère hausse depuis les années 2000, où il était à 1,4. Une Suissesse fait en moyenne 1 enfant et demi. Théoriquement, pour assurer le renouvellement générationnel, ce taux doit être de 2,1. Par extrapolation, les Suisses sont dans un processus de disparition, comme les populations indigènes de la plupart des pays européens. Dans un calcul théorique, avec un taux constant, il n’y aurait plus de Suisses ni d’Européens dans douze générations, soit environ quatre siècles. Seul le métissage, ou refaire des enfants peut combler le manque. Les pays qui connaissent les taux de fécondité les plus élevés sont l’Afghanistan (6,4), le Burkina Faso, le Mali ou l’Ouganda (tous plus de 6). Leurs populations devraient tripler durant les quarante prochaines années.

Le Matin

Publié dans Faits divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article