Censure: "Fdesouche (François Desouche) est le mirroir de notre société que l’élite française ne veut pas voir…"

Publié le par intoxikinfo.over-blog.com

Lu sur 24heuresactu.com

 

 

Le principal site d’extrême droite français, Fdesouche (ou François Desouche) a été victime lundi d’une attaque informatique de type déni de service (DOS). Dans la foulée de la vague de piratages en soutien à Wikileaks, cette attaque pose une nouvelle fois la question de la frontière entre cyber-activisme et cyber-terrorisme, mais également celle de la vraie place de la liberté d’expression dans notre société.


Peu importe la couleur politique de Fdesouche et les idées défendues par sa communauté. La censure, quand bien même elle est l’oeuvre de gentils hackers d’extrême gauche, est toujours odieuses. Utiliser les moyens d’Internet pour faire taire ceux qui pensent autrement relève du fascisme intellectuel.


La nouvelle vague de hackers qui dans la foulée des révélations puantes (et sans intérêt) de Wikileaks se réclament du cyber-activisme, ont toute la panoplie des petits nazillons fanatiques qui matraquent toute opposition pour la faire taire.


Il n’y a rien de plus dangereux que ces idéologues qui ne reculent devant aucune forfaiture tant ils s’estiment dans leur bon droit et porteurs du Vrai. Baillonner un média, fut-il d’extrême droite, ne relève pas de l’activisme mais du totalitarisme.


Dans une démocratie, c’est avec des mots et des arguments que l’on combat les idées des autres. Que ça plaise ou non, Fdesouche, site (très) proche du Front national est à l’image de la France de 2010. Les politiciens (et journalistes) français seraient bien inspirés d’aller parfois y faire un petit tour plutôt que de l’enfermer un fois pour toute dans leur démonologie.


A l’image du FN, Fdesouche tourne certes en cercle fermé autour de thématiques mille fois rabachées (immigration, islam, violences urbaines,…), mais il est le mirroir de notre société que l’élite française ne veut pas voir… La vision exacerbée et outrancière de problèmes réels que la classe politique devra un jour ou l’autre prendre à bras le corps.


Quoi qu’il en soit, la question n’est pas là… Désolé messieurs les « activistes » du Web, la citation de Voltaire vaut même pour la « peste brune » d’extrême droite : « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire ».

Commenter cet article

fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD) 01/08/2011 22:03


Bonjour,

Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.

Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.

La Page No-20, THÉOREME de L'AMOUR.

LES MERVEILLEUSES ÉQUATIONS DE L'AMOUR !
(Déclaration de JOHN NASH lors de son Nobel)

Cordialement

Clovis Simard