La gauche

Publié le par intoxikinfo.over-blog.com

la-gauche.jpgGauche. Les « valeurs » incarnées par ce que l’on nomme la gauche sont en réalité des antivaleurs car la gauche historique proposait un renversement de l’ordre social traditionnel auquel elle est d’ailleurs définitivement parvenue au cours du XXe siècle. La gauche incarne la révolte éternelle de certains contre l’état naturel de l’homme et de la société et c’est pourquoi la mise en œuvre concrète de son idéologie débouche fatalement sur le chaos. La gauche n’a plus rien à dire aujourd’hui pour la simple raison qu’elle est parvenue à ses fins et qu’elle exerce un pouvoir culturel sans partage au sein du Système dominant en Occident. Le communisme était nationaliste, élitiste et conquérant. Son échec sur le plan économique a ouvert la voie au libéralisme utopique, qui est par essence apatride, amoral, a-national et hédoniste. La gauche, qui ne pouvait plus qu’adhérer au libéralisme, seul système restant en place, a « négocié » son ralliement contre l’adoption d’antivaleurs destinées à détruire le modèle de civilisation occidental traditionnel issu des valeurs celtes, gréco-romaines et chrétiennes. Comme les valeurs de droite se sont progressivement délitées, la droite a dû adopter un certain nombre de valeurs sociétales de gauche pour rester aux affaires. Le « dernier homme » est le fruit du travail de sape de la gauche et du manque de courage de la droite qui a préféré renier son attachement aux traditions pour rester aux affaires.

 

Source: novopress

Commenter cet article