Objectif 2012: Fin de partie pour Sarkozy ?

Publié le par intoxikinfo.over-blog.com

Texte issu du bloc note n°47 du magazine flash flash magazine

 

Crise économique, crise ethnique (sécurité), de plus en plus grillé, Sarkozy, pour ne pas décrocher totalement dans les sondages, en est réduit à la mascarade des expulsions de “gens du voyage”. Euphémisme confondant d’ailleurs assez maladroitement nomades français (manouches, gitans) Français depuis des siècles, et Roumains entrés depuis trois ans sur notre territoire à la faveur de l’élargissement de l’espace Schengen (merci l’Europe !).

Une expulsion de roms au compte goutte – quelques centaines quand la question de l’immigration porte maintenant sur plusieurs millions d’entrants – qui, à ce train là, verra ce problème devenu vital pour la survie du pays, réglé pour l’an 3000 !

Mais soyons honnêtes avec Sarkozy : que ce soit la crise économique due au mondialisme bancaire (racket des nations), ou la crise ethnique due au même projet de domination mondialiste de la banque apatride par le métissage et l’ilotisme (destruction des cultures et des peuples), Sarkozy n’y peut rien. Mis en place par l’Oligarchie nomade – celle que nous vante Attali – il n’est jamais qu’un exécutant.

Une oligarchie qui, voyant son poulain cramé par le programme à marche forcée qu’elle lui a dicté : destruction de la nation, de ses acquis, de son économie… pense maintenant sérieusement à s’en débarrasser pour nous proposer “l’alternance”.

L’alternance, comme on propose la sodomie à une fille fatiguée de se faire violer par devant.

Sarko vilain facho !

Pour la mascarade démocratique et ses complices, le jeu consiste alors à faire passer Sarkozy l’immigrationiste (il suffit de regarder les chiffres), Sarkozy le mondialiste (pro-américain, pro-sioniste) – soit Sarkozy aligné en tous points sur l’idéologie dominante – pour un raciste adepte du tout sécuritaire ; quand sa politique sécuritaire s’est acharnée exclusivement, depuis quatre ans, sur les automobilistes français en état de payer, via la persécution routière…

Les gauchistes, toujours là pour rendre service

Pour ça, le système démocratique de l’alternance gauche-droite, bonnet blanc-blanc bonnet, peut bien sûr compter sur les gauchistes (et depuis dimanche aussi sur le Pape). Ces mêmes gauchistes qui, en faisant passer Sarkozy pour un “Le Pen light”, un Le Pen acceptable – soit exactement ce que voulaient les Français, alors qu’il est tout le contraire : mondialiste et immigrationiste sous contrôle américano-sioniste – ont déjà aidé à le faire élire en 2007. Un petit service rendu par le facteur factice et ses sbires (NPA, CNT…) qui méritait bien, on en convient, une jolie banquette chez Michel Drucker…

La vieille escroquerie de l’alternance

Une fois mis en place ce “dehors Sarko le facho !”, le Système nous prépare donc, pour bien donner aux cons l’illusion que ça va changer, le “retour de la Gauche” !

Et pour que le piège soit imparable, un président de gauche 2012 encore plus mondialiste, plus immigrationiste et plus américano-sioniste que le précédent, j’ai nommé, suivez mon regard : Dominique Strauss-Kahn !

Dominique Strauss-Kahn le socialiste, antiraciste, tout droit sorti du FMI, proposé – pour ne pas dire imposé – par la même Oligarchie que le précédent, et déjà plébiscité sur RMC par Fadela Amara !

Pas de Sarko au second tour

Soyons clair : pour le Système, la réélection de Sarkozy serait une catastrophe ; la certitude d’un chaos social quasi immédiat. Et maintenant qu’il incarne l’échec économique, sécuritaire, il vaut mieux qu’il s’en aille (par exemple ouvrir, avec son carnet d’adresses et son bas de laine, un cabinet d’avocat à Miami). Qu’il s’en aille afin de donner l’illusion au bon peuple que cette mauvaise gouvernance qu’il incarne, prendra fin avec lui.

Un nouveau président “de gauche”, au contraire, c’est du nouveau, de l’espoir, du spectacle. Et quelques mois d’état de grâce, par les temps qui courent pour l’Oligarchie, c’est du temps de gagné !

Et le meilleur moyen d’éviter la catastrophe de la réélection de Sarkozy, c’est tout simplement d’éviter qu’il soit au second tour. D’où les petites manœuvres auxquelles on assiste actuellement…

L’affaire Wœrth-Bettencourt

Pour ça déjà, taper son argentier, Éric Wœrth, en instrumentalisant au maximum l’affaire Bettencourt, et multiplier, à droite, les candidatures concurrentes…

La candidature Villepin

D’abord avec la candidature Villepin. Villepin qui incarne, motivé par l’affaire Clearstream, la légitimité et la vengeance gaulliste. Seulement Villepin, avec sa belle gueule et son prestige gagné à la tribune de l’ONU lors de la seconde guerre du Golfe peut gagner, et Villepin est un peu trop Français, pro-arabe. Alors pour le Système, l’idéal serait un 21 avril à l’envers…

Les médias et Mélenchon avec Marine Le Pen

Donc, pour faire sauter Sarko dès le premier tour, comme Jospin sans doute par accident en 2002, il faut une multiplicité de candidatures à droite : Sarkozy, Villepin, Bayrou, Marine…

Mais pour assurer la victoire de Strauss-Kahn au second, le mieux c’est Marine en face. Marine Le Pen, la plus facilement diabolisable entre les deux tours, la candidature de la peur, de l’aventure ! Marine Le Pen élue, ça serait la révolution, et le Système peut tout penser – c’est une constante historique : Louis XVI, Nicolas II – sauf la victoire de la révolution. Marine le Pen sera donc aidée pour perdre au second tour et faire gagner la “gauche” à coup sûr.

C’est pourquoi Mélenchon déclare déjà – toujours sur RMC – qu’il préfère Marine à Sarkozy. En disant ça, le vieux roublard franc-maçon, soi-disant en rupture avec les socialistes, roule déjà pour Dominique Strauss-Kahn…

Le plus possible de candidatures à droite… et le moins Possible à gauche

Mais pour que ce beau scénario se réalise, encore faut-il qu’à gauche, à l’inverse, on ait le moins de candidats possible. Et pour ça, le gros morceau, ce sont les écologistes ; ces écologistes qui pèsent de plus en plus lourd à gauche et qui n’ont rien à voir – comme le rappelle José Bové – avec les socialistes. Alors pour les calmer, les ramener au bercail, l’argument massue c’est : “Ne ratons pas la chance historique de ramener la gauche au pouvoir, et pour ça, face à la colère populaire, la crise, Sarkozy et la menace FN, il nous faut un candidat unique dès le premier tour ! Et malheur à celui qui, poussant à la candidature de trop comme avec Taubira en 2002, portera la responsabilité devant l’Histoire, d’avoir fait perdre la gauche par égoïsme politique !”

Cohn-Bendit comme toujours au service de l’Empire

Et pour faire ce boulot de camelot, comme toujours, nous avons Cohn-Bendit. Dany Le Rouge, puis jaune, puis vert… chargé de faire marcher droit les cons de gauche depuis mais 68 : hier les trotskistes, aujourd’hui les écolos. Un boulot pas facile mais n’a-t-il pas réussi, lui le Juif allemand, à faire chasser du pouvoir le général de Gaulle, alors meilleur opposant de l’Ouest à l’Empire, au nom de l’anti-impérialisme américain ?!

Voilà donc, en matière de préparatifs 2012, où nous en sommes à une semaine de la rentrée…

Conclusions

Un. Ceux qui traitent Sarkozy de sécuritaire parce qu’il paye, comme des figurants, quelques centaines de Roumains qui pourront revenir dans trois mois, pécule en poche, sont, au mieux, des imbéciles, sinon des comparses de la mascarade.

Deux. Marine Le Pen et le FN auraient tort de ne pas profiter de la martingale pour se hisser au rang de leader de l’opposition. Ce qui ne nous dit pas, si victoire miraculeuse il y avait en prime, quel modèle Marine choisirait d’Elstine ou de Poutine…

La vraie inconnue restant de savoir, en trois, si le Système parviendra à nous imposer pour candidat préféré des Français, un Strauss-Kahn aux mille casseroles, encore moins Français – c’est peu dire – que Sarkozy, où s’il devra se contenter, à défaut, de la grosse Martine Aubry.

Une prouesse ou un demi-échec qui nous permettra de mesurer – à des années lumières de la démocratie – la puissance du Système et la bêtise du peuple !

Alain Soral

 

Source: Egalitéetréconciliation

Publié dans Présidentielle 2012

Commenter cet article