Roger Holeindre: France-Résistance, pour Dieu et la patrie

Publié le par intoxikinfo.over-blog.com

Lu sur Chrétienté.info

Roger Holeindre : "Le combat de demain, ce sera notre combat chrétien face à l’islamisme"

Dans Présent, Roger Holeindre explique son départ du FN. Extraits :

H"Que les choses soient claires. Si vous me demandez si je trouve que Marine est une bonne militante, eh bien je trouve que c’est une excellente militante. [...] Elle a la fibre politique. Ce que je lui reproche, c’est d’avoir une fibre politique un peu trop personnelle, et qui ne correspond plus à ce qui a été le programme du Front national depuis ses débuts [...]. Je trouve qu’elle a les dents un peu longues. C’est bien quand on est jeune ! Mais on peut se battre en respectant au moins une grande partie du programme, ce qui n’est pas le cas en ce qui la concerne. [...] Je ne pense pas qu’on puisse faire de la politique dans un parti nationaliste, dans un parti national, en oubliant une grande partie de l’histoire de France : en l’occurrence cinquante ans de son histoire. [...] Comment peut-on faire une politique pour l’avenir de la France, et pour l’avenir de l’Europe, en oubliant cela ? C’est aussi honteux que d’oublier que la France est une terre chrétienne, que la France a été la fille aînée de l’Eglise !

Dans mes discours, maintenant, en province, devant des salles parfois ébahies, je dis : «Le combat de demain, ce sera notre combat chrétien face à l’islamisme. Parce que les islamistes nous respecteront si nous nous faisons respecter et si nous sommes respectables

Vous n’êtes donc en rien d’accord avec le discours – j’allais dire d’« investiture » – de Marine où elle invoque la laïcité comme le rempart face à l’islam.

Non, je ne le suis pas. Je pense que c’est la chrétienté qui peut être un rempart. Pas en se battant contre l’islam, mais en se faisant respecter face à l’islamCe ne sont pas les islamistes qui ont refusé que l’Europe soit une puissance chrétienne, c’est M. le Premier ministre de l’époque, Lionel Jospin, et M. Chirac. De quoi se mêlaient ces deux individus en disant que l’Europe ne pouvait pas être un bastion chrétien !

[...] Je pense créer un mouvement qui ne sera pas électoraliste mais un mouvement de pensée et de défense de la France, de la France chrétienne. Qui pourrait s’appeler : France-Résistance, pour Dieu et la patrie. [...] Je pense qu’aujourd’hui, en l’an 2011, il est nécessaire que les Français se rappellent qu’ils sont les fils de la fille aînée de l’Eglise, que la France est une terre chrétienne, et que face aux musulmans, comme je l’ai dit, si nous voulons être respectés, il faut se faire respecter en étant respectables. [...] Je souhaite que ceux qui se disent intéressés par le programme de Marine Le Pen rejoignent le FN ; je répète que ce sont des raisons politiques qui m’ont poussé à le quitter, parce que le programme tel qu’il est défini aujourd’hui ne correspond pas à mes idées premières et aux années de combat que j’ai sacrifiées pour la France."

Publié dans Religion

Commenter cet article