Soral et Le Libre Penseur unis contre satan (saytan)

Publié le par intoxikinfo.over-blog.com

Le 27 février, Alain Soral était l’invité de Salim Laïbi, alias Le Libre Penseur, pour une conférence à Marseille. L’intellectuel dissident est venu présenter son livre Comprendre l’Empire, usant d’un langage de plus en plus clairement religieux et complotiste, et faisant de Satan (incarné dans les réseaux judéo-maçonniques et la banque) son adversaire.

 

Soral a réaffirmé son attachement à l’islam, mais aussi au catholicisme intégriste. Il a dit souhaiter en France un soulèvement à l’égyptienne, et, pour 2012, l’annulation des élections qui sont selon lui une imposture.

 

S’il a dit sa préférence pour Marine Le Pen, parmi tous les candidats, il a sévèrement dénoncé son discours agressif contre l’islam, indiquant qu’il essayait de l’influencer pour la ramener sur une meilleure ligne politique. Il a aussi prévenu que si Strauss-Kahn était élu, il quitterait le pays.

 

Rendant hommage aux qualités de conférencier de François Asselineau, il ne lui a prédit aucun avenir politique et a fustigé son acharnement contre le FN. Soral a reconnu qu’il ne se voyait pas incarner le "Chavez français" dont il souhaite pourtant la venue.

 

Le Libre Penseur, de son côté, a dénoncé la démocratie occidentale et s’est déclaré favorable à l’instauration d’une monarchie en France. Il a considéré que les laboratoires Servier (fabricants du Mediator) tuaient délibérément les gens, par pur plaisir satanique. Soral a acquiescé.

 

Alain Soral a averti que s’il devait se faire tuer un jour par un musulman criant "Allah akbar !", il s’agirait d’une manipulation sioniste, de même que si un attentat frappait notre pays, il faudrait y voir la main de l’Empire.

 

Bref, un discours parfois séduisant, mais aussi souvent déjanté et apocalyptique, de plus en plus déroutant pour un esprit rationnel et athée.

 

La première vidéo est un monologue d’Alain Soral. La seconde est une discussion avec la salle.

 

Source: Agoravox

Publié dans Religion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article