USA : Le projet de brûler un Coran déchaîne les passions

Publié le par intoxikinfo.over-blog.com

Brûler le coran, ou comment s’attaquer à l’escroquerie par la bêtise.

Chrétienté Info , le 8 septembre 2010  

Ainsi donc, un « pasteur » – quelle magnifique usurpation de ce joli mot – a décidé d’inciter les « chrétiens » à organiser des autodafés du manuel-pour-ennuyer-le-monde des mahométans.

La presse, totalement inculte dès qu’il s’agit de religion (ou de médecine, ou de – insérer votre métier ici -), a sauté sur le filon ! Pensez-donc ! Le cocktail était trop beau : USA (le pasteur est … devinez… américain) + 11 septembre (c’est la date magique qu’il a choisi pour ses feux de la joie) + coran + autodafé. Pffff… De là à imaginer que ce « pasteur » a quelques notions de marketing ou un bon consultant en communication, il n’y a qu’un pas, que nous franchissons avec allégresse :-)

Personne, en revanche, dans la « presse de référence » (pause rire) pour ne serait-ce qu’effleurer un début de commencement d’explication sur les réalités « religieuses » protestantes d’outre-Atlantique, où tout un chacun peut « créer son église » dans son garage – et ne s’en prive pas. Personne pour rappeler que ce garçon irresponsable est aussi représentatif des chrétiens que Groquick l’est de la philosophie Aristotélicienne. Personne enfin pour prendre conscience que relayer de telles idées – au risque de convaincre certains esprits faibles de passer à l’action – porte la responsabilité de mettre en danger la vie de centaines de milliers de chrétiens qui ont l’infortune d’habiter dans des contrées infestées par les barbus.

Bref, le problème n’est pas tant de brûler le brûlot : chacun fait ce qu’il veut dans son jardin. Le problème est plutôt de transformer ce qui pourrait être un acte de salubrité publique – en le faisant chacun dans le secret de son chez soi – en une provocation inutile envers des populations décervelées qui n’attendent que ce genre de chose pour partir « à l’assaut des croisés ».

Quand ton chien a la rage, au moins tu ne le provoques pas.

Et puis, zut, quoi : pour brûler un coran, il faut auparavant l’avoir acheté. Ça va pas, non ?

 

Source: Chrétienté info

Commenter cet article