Utiliser les contre-médias comme une contre-culture

Publié le par intoxikinfo.over-blog.com

Extrait d'une réflexion de l'abbé de Tanoüarn sur les médias :

anti-tv"C'est l'éternel pb des mass media comme la télévision de masse, cette déformation systématique de l'information, au nom d'un message standard à faire passer, dont le vôtre ne représenterait plus qu'un symptôme parmi d'autres. Lorsque vous êtes invités pour permettre aux organisateurs de l'émission de prouver quelque chose, vous n'êtes pas maître de la donne. Alors de deux choses, l'une. Si l'on a que sa personne à promouvoir, si l'on fait dans l'autopromotion, ce n'est pas forcément très grave. Quoi que vous direz, c'est vous que l'on retiendra et peu importent les conditions dans lesquelles passera votre message, du moment que personnellement vous tiriez votre épingle du jeu. Mais si vous vous sentez chargés de porter une parole qui n'est pas vôtre, là les données du pb sont très différentes. Caute ! comme disait Spinoza. Il faut user de suffisamment de précautions pour que le message dont vous êtes porteurs ne soit pas parasité dans une sorte de surimposition médiatique d'un autre message.

Mais ce qui est merveilleux aujourd'hui c'est que la télévision de masse elle-même s'essouffle, que l'on préfère choisir son film soi-même moyennant trois euros et le regarder sur son ordinateur portable que de regarder le film obligatoire à 20 H 30, avec les pubs qui n'en finissent plus. Quant aux talk show, sans rentrer dans le détail de chacune des émissions proposées, on voit bien que la veine s'en épuise et que trop souvent l'on réinvite tout un petit monde de parleurs, toujours les mêmes, qui sont là parce que l'on sait (et donc que l'on contrôle) ce qu'ils vont dire. [...]

Nous vivons une époque où la Culture de masse demeure pour tous ceux qui n'ont pas idée d'aller voir plus loin, mais où il est de plus en plus facile de la contourner, tant les offres sont nombreuses.Le pape nous exhorte (c'était à Malte je crois cette année) à considérer le message chrétien - non pas comme partie intégrante du conditionnement de masse - mais comme constitutif d'"une véritable contre-culture", antimatérialiste. Cette contre-culture, qui est une culture de vie, nous avons les moyens de la diffuser sans nous laisser asservir par le medium, grâce aux progrès prodigieux de la technologie."

Michel Janva

 

Source: Lesalonbeige

Publié dans Dictature

Commenter cet article