Vergès : les sanctions adoptées par l’UE, un crime contre la population iranienne

Publié le par intoxikinfo.over-blog.com

jacques-verges.jpgInterrogé par le correspondant du bureau de l’Irna à Paris, le très réputé avocat français, Jacques Vergès a souligné que les nouvelles sanctions adoptées par l’Union européenne « sont vaines et dangereuses (…) et qu’il s’agit « d’un crime contre les populations iraniennes ».

Sur la détermination de l’Iran à défendre son droit légitime à poursuivre son programme nucléaire pacifique, il a donné raison à l’Iran et s’adressant aux Iraniens, il a assuré : « en tant que Français, que les gouvernements français passent mais que le peuple français ne fera pas et ne fera jamais la guerre au peuple d’Iran ». Réagissant à l’ampleur des sanctions adoptées par l’Union Européenne contre l’Iran et son secteur énergétique et au rôle joué par les États-Unis dans cette démarche, Jacques Vergès a dénoncé l’attitude de l’UE, qui selon lui « s’est comportée comme le caniche des États Unis ».

Interrogé sur la position du président Mahmoud Ahmadinejad qui a assuré que l’Iran reprendrait ce dialogue en septembre mais, à condition notamment de connaître la position des puissances occidentales sur "l’arsenal atomique du régime israélien" et de la présence de nouveaux pays comme la Turquie et le Brésil, l’avocat français a approuvé la position du président iranien soulignant qu’ « il ne saurait y avoir deux poids et deux mesures ».

A la question sur les menaces de certaines puissances occidentales qui n’exclut pas des frappes militaires sur les sites nucléaires iraniens, Jacques Vergès a qualifié ces menaces de « folie comparable à celle d’Hitler attaquant la Russie en 1941 » soulignant que non seulement « cela n’aurait pas d’impact sur le programme nucléaire iranien mais que par contre une attaque militaire mettrait en cause la stabilité non seulement de la région mais du monde ».

 

Source: Egalité&réconciliation

Commenter cet article