Nicolas Hulot ou la candidature du pouvoir pour contrer la majorité absolu de Marine Le Pen

Publié le par intoxikinfo.over-blog.com

C'est officiel, Nicolas Hulot déclare sa candidature aux élections présidentielle 2012.

 

La question que l'on peut se poser c'est: mais quels électeurs vise donc cette candidature?

Les plus démunis, les femmes, les abstentionnistes, les écologistes?

C'est que le contexte en France est particulier, surtout ces derniers temps, avec la montée de Marine Le Pen dans les sondages, il va falloir empêcher son élection à la majorité absolu car quoi qu'en disent les électeurs de gauche ou même de droite, la candidature de Marine Le Pen fait peur, il se pourrait d'ailleurs que les français la jouent quitte ou double en votant Marine, quitte à l'envoyer dès le premier tour sur le trône de France en remportant plus de 50% des voix!

Pour cela, voyons ce tableau de sondage d'une application pour smartphone: "présidentielles 2012".

Sans titre 2-copie-2

Il s'agit ici de l'application payante à 0.79 cts.

La candidature Hulot représente un vote contestataire limite on pourrait l'intitulé le vote le moins pire voir, le vote aveugle ou le vote dernier espoir.

Dans la société actuelle où sont mis en avant l'écologie, l'égalité des femmes, les minorités visibles, bref, tout ce qu'il y a de bon sur le papier et qui font passer les hommes défendant ces causes pour des hommes biens sans vérifier pour autant que ce discours dominant soit vrai ou même vérifié.

Nicolas Hulot donc, ou le vote aveugle des désespérés de la politique, des français que l'on a ignoré pendants des années et qui ne se voient aujourd'hui dans aucuns des partis politique proposés si ce n'est Marine Le Pen et désormais Nicolas Hulot.

Venons à l'essentiel, le vote contestataire, personne ne sait ce qu'il se passe derrière les rideaux, qui a insisté pour que Nicolas Hulot présente sa candidature, lui aussi a t-il été contraint de faire un choix face à la menace fasciste qui pointait à l'horizon?

_"Bon Nicolas tu y vas ou bien Marine passera?

   Bon ben j'y vais, mais, et si je passais?

_t'inquiète pas va, on fera ce qu'il faut!"

Quoi qu'il en soit, le vote Hulot risque bien de faire s'éparpiller les voix encore un peu plus et tout porte à croire que même si Nicolas n'est pas le pantin du pouvoir, il ne saurait que s'en accommoder pour parvenir à ses fins.

Il n'en reste pas moins que l'écologie n'est pas un programme pour conduire un pays qui s'enfonce de plus en plus dans le chaos ethnique et social.

Quizz du candidat que Nicolas appellera à soutenir lors du second tour?

C'est que, écologie ne rime pas avec rejet de l'autre, cela gâche la vitrine de l'homme idéal de ce XXIème siècle, n'en déplaise à la réalité, fermer les yeux, c'est tellement plus facile.

 

Publié dans Présidentielle 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article